Les Citernes d’Istanbul-Constantinople

Les citernes à Constantinople étaient l’un des types de construction les plus répandus dans la capitale de l’ Empire Romain de l’Orient. A cause de l’absence de rivière et de la présence de peu de sources ils avaient besoins des énorme dépôts d’eau. Dans les citernes d’Istanbul l’alimentation en eau se faisait par les aqueducs. L’existence de grands réservoirs d’eau potable était primordiale car la ville n’était pas à l’abri d’attaques. Mais aussi pour compenser les irrégularités saisonnières du débit.

La Citerne Basilique Istanbul -citernes d'Istanbul
La Citerne Basilique à Istanbul

La ville de Constantinople possédait des citernes à ciel ouvert. La capacité d’environ de 900 000 m3. On estime le nombre des citernes à ciel ouvert au nombre de 80 dont quelques-unes ont survécurent jusqu’ à aujourd’hui. L’eau provenait principalement des massifs forestiers.

La plupart des réserves d’eau (citernes) furent construites lors des quatre premiers siècles par Constantin le grand et Justinien, entre le 4. et le 6. siècle pour subvenir aux besoins en eau d’une population urbaine en forte croissance.

Les citernes souterraines les plus importantes étaient: la Citerne Basilique (78 000 m3) et la citerne aux mille et une colonnes (Binbirdirek-40 000 m3).

La citerne Basilique – les citernes d’Istanbul

Est une Citerne ressemblant à une Basilique, d’ou le nom de Citerne Basilique.

Le processus de capter l’eau, de l’acheminer et de la stocker a toujours été un défi de taille à relever au fil des siècles.

Les aqueducs les plus visibles sont les plus spectaculaires, mais les citernes invisibles, souterraines cachent des trésors architecturaux inestimables.

La Citerne Basilique à Istanbul- Yerebatan Sarnıcı (aujourd’hui)

En 1968, la municipalité d’Istanbul entame une première série de restaurations des colonnes et de consolidation des murs, puis en 1985 par une réhabilitation de taille mettant en valeur l’ensemble de  La Citerne Basilique à Istanbul désormais ouvert à la visite – Les citernes à Constantinople.

Au jour d’aujourd’hui, La Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı) fait partie des monuments les plus visités à Istanbul.

En se cheminant entre les colonnes éclairées, notre promenade est accompagnée d’une douce musique classique. Nous sommes comme dans un rêve, l’atmosphère y est paisible. Le décor somptueux, quelques gouttes d’eau tombant du plafond nous rappelle que l’on se trouve dans une citerne qui contenait il n’y a pas si longtemps la bagatelle de 78.000 m3 d’eau.

Construction de la Basilique Sainte Sophie à Istanbul: 

Elle est de plan rectangulaire, mesurant 138m sur 64.6m, elle pouvait contenir 78.000m3 d’eau, plus grande Citerne de Constantinople. Composée de 12 rangées de 28 colonnes en marbre, pour un total de 336 colonnes. Chaque colonne mesure 8 mètres, la majorité sont surmontées de chapiteaux corinthien, mais on y trouve également des blocs d’imposte, venant toutes de divers temples romain.

Heures d’ouverture de la Citerne Basilique à Istanbul: de 9h00 – 17h30 en hiver et de 9h00 – 20h30 l’éte  » 7 JOURS / 7  »

Le prixla Citerne Basilique à Istanbul Fermée pour travaux.

Citerne aux mille et une colonnes (Binbirdirek)

citerne-istanbul-Binbirdirek - Citernes d'Istanbul
citerne-istanbul-Binbirdirek

Les Citernes d’Istanbul : en 330 L’empereur Constantin le Grand construit une citerne sous son palais de Lausus en même temps que la construction de son saray. En turc appelation Binbirdirek signifie 1001 piliers, bien qu’il n’y en ait en totalité que 224.

Les ouvriers qui ont contribué à la construction de la citerne Binbirdirek inscrivaient leur patronyme sur la colonne qu’ils avaient monté, ainsi se calculait leur travail pour recevoir leur paye en conséquence.

Quant au 6ème siècle le palais de Constantin le grand fut complètement démoli, seule la citerne fût  restaurée. Binbirdirek est une citerne de 3.640m², deuxième plus grande de la ville.

Ouvert tous les jours 7/7 entre 8h00 et 21h00- entrée au prix de : 50 Tl

Au jour d’aujourd’hui il y a un restaurant, une cafétéria, un café où l’on fume le narguilé et des échoppes.

Aujourd’hui  on organise des mariages, des défilés, des repas d’exceptions régulièrement dans la citerne.

Adres : İmran Öktem Caddesi Binbirdirek Mahallesi, Sultanahmet, Fatih proche de l’hyppodrome dans une petite ruelle.