Goûter un kokoreç à Istanbul

Lorsque vous mangez un kokoreç, les abbas de moutons doivent etre absolument frais et cuit dans un lieu trés propre. 

kokrec à Istanbul

Le kokoreç (se dit “kokoretch” en français) se mange en Turquie, dans les pays des Balkans et en Grèce.

La spécialité kokoreç a commencé en Turquie à Izmir (région égéenne) dans les années 60.

Kokorec Istanbul

C’est une spécialité composée de boyaux frais d’agneau et d’abats. Dit comme ça, ça donne vraiment envie hmmmm !

Les intestins, une fois lavés sont enroulé et cuits sur une broche au feu de braise, parfois au four.

kokorec

Il peut être servi dans du pain en petits morceaux, sur une assiette ou en brochettes.

C’est un produit qui se vend dans des restaurants spécialisés, dans les snacks ou encore à la sauvette par des marchands ambulants.

Les Turcs en raffolent ! Il n’y a pas d’occasion spéciale pour en manger, ça se déguste généralement avec du piment rouge en poudre ou en morceaux, du thym, du poivre et sel.

Il vous en coûtera environ 10 TL dans un demi-pain, 15 TL dans un pain entier et dans une assiette, 20 TL.

Les vendeurs à la sauvette ont parfois une hygiène qui laisse à désirer, à vous de voir ce que le vendeur propose et s’il vous inspire confiance. Voici un spécialiste réputé de kokoreç en Turquie : Şampiyon Kokoreç.

kokorec

Kokoreç à Istanbul

Le kokoreç se déguste en buvant une bonne bière fraîche pour beaucoup !

A tester pour ceux qui aiment les abats et sentir la forte odeur de l’agneau.

Bonne Dégustation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.