La cuisine turque, le çiğköfte

Le çiğköfte se mange froid, roulé dans une feuille de salade ou dans une galette de blé (dürüm)

Beaucoup de vendeurs à la sauvette vous proposent de déguster des çiğköfte faits maison. On en mange sans faim à tout moment : en entrée, en mezzé, en plat… il peuvent aussi se manger dans des snacks spécialisés dans le çiğköfte ou bien dans les restaurants entre 15 et 25 TL.

Si vous n’avez toujours pas d’idée sur le choix du restaurant pour ramener votre dulcinée, essayez de cuisiner un çiğköfte !

cigkofte-300x201

Un délice de çiğköfte à Istanbul

1391454711

Un délice de çiğköfte à Istanbul

ovV6zpWGFVsZ4Oq

> Un délice de çiğköfte à Istanbul

Recette de çigköfte à faire à la maison :

Il s’agit d’une recette qui demande du temps et de la poigne. Les Turcs en raffolent ! Pas d’occasion ni de saison particulière pour en manger !

Ingrédients

> 200 g de boulgour fin (semoule de blé dur)

> 200 g de viande hachée deux fois (agneau ou boeuf)

> 10 petits oignons blancs

> 1 tomate épluchée et coupée en petits morceaux

> 1 citron

> Quelques feuilles de salade

> 1 grosse cuillère à soupe de sauce au poivron (disponible dans les épiceries turques)

> 1 sachet d’épices pour köfte

> Persil

> 1 gros oignon blanc

> 1 gousse d’ail

> Sel

Préparation (facile, mais énergique) : tout est cru, rien à cuire !

Ail haché, sel et  épices… Malaxez bien le tout avec énergie. Ajoutez un peu d’eau et continuez à malaxer, salez un peu si nécessaire.

Incorporez ensuite la viande hachée et recommencez à pétrir le tout.

Versez alors le jus d’un demi-citron et continuez de malaxer. Parsemez de persil haché avec les queues des oignons blancs, Le boulgour ne doit plus être croquant.

Réalisez des petits boudins de la préparation, aplatissez-les un peu en les serrant dans la main, la forme des doigt restera sur le mélange puis disposez-les boudins sur un plat.

A déguster froid, en les roulant dans une feuille de salade, aspergé de jus de citron. Un délice de Turquie ! Certains tremperont leur çigköfte avant de le manger, dans une sauce faite de jus de grenade, de poivre, de larissa, de cumin, d’huile d’olive et de purée de piment rouge de Gaziantep.

  • Ali Usta, un show-men du çiğköfte à emporter, aussitôt servi, aussitôt parti !

     Bon appétit, afiyet olsun !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.