Istanbul

Istanbul


Ma belle, tu fait couler beaucoup d’encre, parfois à tort, mais que l’on parle de toi ou contre toi c’est que l’on s’intéresse à toi, ma chère Istanbul.

On t’aime ou on te déteste, il n’y a pas de demi mesure, mais à la finale comment pourrais- tu, ne pas plaire ? énergique, odorante, vivante, tes facettes sont si nombreuse qu’une vie entière ne suffirait pas à les découvrir. Tes habitants tous tellement différents, venus de très loin parfois, ou ici depuis plusieurs décennies pour d’autres, tu représentes à toi toute seule la vitrine du monde.
Tu proclames la liberté, et le bonheur pour tous, à haute voie, mais certains font la sourde oreille et ne t’entendent pas, ou font semblant peut être pour te déstabiliser. Ce qui ne savent pas sûrement, est que ta résistance au mal est exemplaire et honorable, et que personne ni quoi que ce soit, pourra vaincre ou assombrir ton image.
De nombreux peuples et générations ont crapahuté tes rues si abruptes, certains en costume Byzantin, d’autres en robe Ottomane, chapeauté d’un fez ou d’un turban, en robe très courte et aux coiffures gonflées, en pantalons pattes d’éléphant, la musique mystique se fait entendre, tandis que les contemporains chahutent en jeans troué, percé et tatoué partageant tes trottoirs avec ceux en tuniques longues.
Ton passé est si riche en événements, que tu as beaucoup d’histoires à raconter à tes arrières petits enfants, des millions d’anecdotes, d’intrigues et parfois de tragédies.
Tu as évolué avec le temps comme un enfant grandi en apprenant de ces aïeux. Ton décor à quelque peut changé à cause ou grâce, des grands entrepreneurs avec qui tu as traversé les époques.

Des églises et Basiliques, aux mosquées et palais puis aux musées, tu as su garder toutes les empreintes des siècles à travers lesquels tu as voyagé. Tu offres une multitude de lieux à découvrir pour le plus grand plaisir des curieux, des amoureux de ta beauté légendaire si envoûtante.

Seule au monde à avoir un pied en Asie et un autre en Europe, fait de toi une métropole unique en son genre. Ton coté orientale te donne cette atmosphère si épicée, agitée, colorée au quotidien et bien que contradictoire ton coté occidentale te transmet la force et cette envie de bien faire et d’avancer dans ton époque, d’être à la pointe des nouvelles technologies. La mixité qui t’envahie t’apporte la joie de vivre, la tolérance, et Crée de multitudes situations bien cocasses au quotidien.Tu ne dors jamais, es- tu insomniaque? des chanteurs, danseurs, manifestants, prêcheurs, vieux, jeunes, modernes, conservateurs, religieux, partisans, opposants, tous s’expriment au grès du vent à tout bout de champs, je conçoit que l’ennuie ne fait pas parti de ton vocabulaire.
Tes autochtones sont si chaleureux et accueillants, que notre crainte s’estompent petit à petit, nous sommes frappé par la réalité caché des grands médias,de ce qui tu es réellement.
Surpris des mensonges et des préjugés que nous avons pu entendre et nous même fait circulé sans te connaître vraiment, comment avons nous pu être si dupe et hypnotisé. Tu peux être fière, garder la tête haute, tu n’a pas à rougir, et n’a surtout rien a envier aux autres belles de ce monde.
 

Séverine F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.